17 juin 2022 - Intérieur éco-friendly

Comment passer au zéro déchet à la maison ?

Entre sacs plastiques, gobelets jetables, disques de coton et capsules de café : nos poubelles débordent ! Vite, on remplace les produits à usage unique par du lavable, du recyclable, du réutilisable... Camif vous propose les bases pour se lancer dans une démarche zéro déchet. À vos poubelles, c’est parti pour le tri anti-gaspi !

zéro déchet alimentaire

C'est quoi le zéro déchet ?

On entend de plus en plus souvent parler de zéro déchet. Mais c'est quoi le zéro déchet ? Et pourquoi devrions-nous tendre sérieusement vers le zéro déchet ?

En France, chaque personne produit environ 4,9 tonnes de déchets par an selon l'ADEME. Nos poubelles représentent à elles seules 440 kg par personne et par an. Dans nos activités domestiques, nous produisons ainsi 9 % de l'ensemble des déchets générés en France.

Si les filières de valorisation de ces déchets sont de plus en plus performantes, il n'en est pas moins indispensable de réduire massivement notre production de déchet, c'est ça tendre vers le zéro déchet. Traiter ces déchets représente un coût financier et environnemental dont nous pourrions facilement nous passer en mettant en place quelques routines et gestes simples au quotidien.

Les déchets en chiffres

4,9t.

de déchets par an et par personne

440kg

de poubelles par an et par personne

9%

part des déchets ménagers

5R pour savoir comment se mettre au zéro déchet au quotidien

Ici, l'enjeu est de prévenir plutôt que de guérir ! Nos modes de consommation sont au cœur de la démarche zéro déchet à initier. En soixante ans, la consommation moyenne des Français a triplé. Bien que cela soit un indicateur de notre aisance, il n'en est pas moins effrayant aux vues de l'état de notre planète. Les humains brillent par leur capacité à créer, fabriquer et inventer. Et si nous inventions ensemble une nouvelle façon de vivre, de produire et de consommer qui ne participe pas à la destruction de notre futur ? Chez Camif, l'ambition visée est de « faire de l'économie circulaire notre standard ». En tant que citoyennes et citoyens, on peut agir pour le bien commun en révisant notre consommation et notre mode de vie selon le principe des 5R :

Refuser

Refuser ce qui n'est pas indispensable. Moins encombrée, la vie est plus simple. Et refuser ce qui n'est pas utile peut prendre de nombreuses formes comme refuser les emballages à usage unique, faire ses courses avec ses propres contenants. Et un beau panier en jonc ou en osier, c'est bien plus élégant qu'un sac en plastique ! Vous avez le pouvoir de réduire vos déchets en refusant le superflu aussi : les échantillons de cosmétiques, les abonnements aux newsletters que vous ne lisez pas, les offres à moins 70 % sur le troisième acheté, etc. C'est du temps de gagné sur les corvée !

Réduire

Réduire sa consommation de ce qui n'est pas indispensable. On sait tous que la nouvelle petite robe de mi-saison va rester dans le placard pendant des mois ! Et que dire du dernier gadget à la mode qui sera obsolète avant d'avoir prouvé son efficacité ? Réduire sa consommation, c'est également faire le pari de la qualité : choisir du mobilier, de la literie, du linge de maison peut être un excellent investissement lorsque sa longévité est garantie par un savoir-faire reconnu et des matières premières de qualité. Et quel bonheur de retrouver son bon matelas tous les soirs !

Réutiliser

Réutiliser, réparer et prolonger la durée d'usage de tout ce qui peut l'être, même de l'électroménager. Dire non à l'obsolescence programmée, c'est aussi faire preuve d'inventivité et de talents de bricolage insoupçonnés. Souvent, nos biens ont besoin d'un petit coup de pouce pour s'offrir une seconde jeunesse : un peu de peinture sur le vieux mobilier de jardin, quelques idées pour customiser ou teindre ses draps au naturel, etc. Ces objets nous racontent une histoire, celle du soin et de l'amour qu'ils ont reçu en échange de leur longévité et des beaux moments à venir.

Recycler

Recycler en dernier recours : ce qui n'est pas réutilisable ou réparable doit être recyclable. Finis les achats d'objets sans penser en amont à leur recyclabilité ! Les éléments doivent être démontables ou séparables et surtout, il doit exister des filières de recyclage sur le territoire. Par exemple, en 2020, le taux de recyclage des plastiques atteint seulement 28 % selon Actu Environnement. Ce chiffre passe à 9 % au niveau mondial, une véritable catastrophe environnementale. Pour l'éviter, on les refuse en premier lieu.

Composter

Rendre à la terre, c'est s'assurer que tous les déchets organiques susceptibles d'être compostés sont envoyés au composteur. Pourquoi composter ? Pour limiter la masse de déchet dans nos poubelles et faciliter le tri mais aussi afin de nourrir la terre. Le compost est une mine d'or pour le jardinage, il permet d'amender (de fertiliser) votre potager ou votre carré en lasagne. Une ressource gratuite qui renforce votre jardin, qui se passe plus facilement d'intrant chimique et laisse ainsi éclore la biodiversité ! Ce n'est pas beau ça ?

Comment passer au zéro déchet en cuisine ?

Si vous vous demandez comment faire du zéro déchet au quotidien, la cuisine est une des premières pièces pour passer au zéro déchet. Entre les courses, la cuisine et le stockage des aliments, il existe de nombreuses astuces pour tendre au zéro déchet sans vous compliquer la vie outre mesure (oui, ça demande un petit effort mais la planète en a vraiment besoin, haut les cœurs !).

Faire ses courses zéro déchet

Pas de pression, on commence doucement avec les achats. Privilégiez les producteurs locaux et les marchés de producteurs aux produits souvent moins emballés, les commerces de vrac et autres boutiques zéro déchet. Munissez-vous toujours de sacs à vrac, d'un sac cabas et de contenants pour pouvoir refuser tout emballage à usage unique.

Cuisiner zéro déchet

Cuisiner zéro déchet c'est avant tout retrouver les saveurs et le goût des bonnes choses. Quel plaisir de proposer des yaourts maison. Oust les pots en plastique si difficilement recyclables ! Un petit café à l'italienne entre convives ? Et hop, ce sont autant de dosettes et filtres en moins dans les poubelles ! On peut étendre cela à tous les plats maison, sans emballage.

Stocker zéro déchet

Lorsque la fête est finie, il n'est pas question de jeter les restes (même si le compost les accepte). Le pain maison devenu dur peut devenir de savoureuses gaufres salées. Les restes, avant d'être accommodés différemment pourront être stockés au frigo ou au congélateur dans des bee wrap, des contenants ou Bento. Et quel plaisir de retrouver des plats tout prêts !

Coup de cœur

Comment fabriquer ses produits ménagers zéro déchet ?

Pour poursuivre la grande aventure du zéro déchet à la maison, il est une étape indispensable : le ménage ! Ce n'est peut-être pas l'étape qui paraît la plus truculente, mais détrompez-vous, faire ses propres produits d'entretien donne satisfaction. Vous avez le plaisir de renouer avec une chimie simple, à portée de tous les cerveaux et vous avez également la certitude que l'air de votre intérieur sera beaucoup moins pollué qu'avec les produits d'entretien conventionnels. Bref, passer au zéro déchet, c'est apprendre à faire ses produits d'entretien maison économiques et écologiques. On vous explique comment :

Comment faire sa lessive maison zéro déchet ?

Pour fabriquer sa lessive maison, seuls deux ingrédients sont indispensables : du savon de Marseille en copeaux et du bicarbonate de soude. On vous raconte tout ça !

Quelles sont les ingrédients de base pour le ménage ?

Si vous vous posez des questions pour initier une démarche zéro déchet dans le ménage, sachez qu'il existe cinq ingrédients de base pour faire à peu près tout. Et c'est simple à utiliser !

Comment fabriquer une éponge zéro déchet ?

Vous en avez assez de ces éponges à l'hygiène douteuse qui partent en lambeaux ? Le tawashi ou éponge zéro déchet est faite pour vous : elle passe en machine et sa longévité est réelle.

Comment débuter le zéro déchet dans la salle de bain ?

Organiser une salle de bain zéro déchet est également un point clé pour réduire sa production de déchet au minimum. Pourquoi ? La poubelle de salle de bain est encore aujourd'hui la moins triée de la maison. Si en cuisine, nous avons tous et toutes l'habitude de séparer les déchets, dans la salle de bain, nous avons encore tendance à tout jeter dans la petite poubelle grise. CITEO parle de 75 000 tonnes d'emballages de produits cosmétiques et d'hygiène jetés chaque année en France. Le hic : seulement un Français sur trois déclarent les trier systématiquement.

Oui à la salle de bain zéro déchet !

Comment faire pour initier une démarche zéro déchet dans la salle de bain ? Camif vous donne les clés pour réduire votre impact sur l'environnement tout en conservant le plaisir d'une hygiène impeccable avec Slow Cosmétique.

Fabriquer son déodorant zéro déchet

Cap de fabriquer votre déo solide zéro déchet ? Chez Camif on relève le défi et on se lance dans le zéro déchet avec ce petit geste sans nuisance olfactive pour nos voisins. On vous explique la recette toute simple à faire à la maison.

Comment tendre vers le zéro déchet pendant les sorties ?

Lorsque vous sortez, vous pouvez aussi adopter une démarche zéro déchet : pique-nique, goûter ou simple besoin d'hydratation, il existe une solution pour chaque besoin. Une gourde en verre pour transporter vos boissons et dire adieu aux bouteilles en plastique, un bee wrap pour refuser les emballages aluminium et le film cellophane et des boîtes de conservation pour vos petits plats. Pour emballer le tout, optez pour un furoshiki. Camif vous fait même découvrir l'art délicat de l'élégant paquetage venu du soleil levant.

 

Comment organiser un pique-nique zéro déchet ?

Coup de cœur