04 mars 2022 - Maison & Styles

Camif a testé pour vous la réparation avec Spareka

Avec Spareka, la lutte contre l'obsolescence programmée devient ludique. Il est question de reprendre en main sa propre capacité à entretenir et réparer son électroménager pour prolonger la durée de vie des produits, limiter la production de déchets et endiguer le prélèvement des ressources. En bonus et sans arrogance, vous sentirez monter en vous un sentiment de fierté qui ne sera pas pour vous déplaire. Prêt à sauter le pas ?

Camif a testé la réparation d'électroménager avec Spareka | Blog Camif
Camif a testé la réparation d'électroménager avec Spareka | Blog Camif

Citation de Soline,

Chargée de contenu éditoriale et parfois, de tournevis

Comme l'a dit Mark Twain « Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ». Camif a lancé le défi : réparer par moi-même un four en panne à l'aide Spareka. Mission acceptée !

Comment réparer soi-même son électroménager ?

Apprendre à réparer, son électroménager notamment, est un enjeu majeur pour préserver nos ressources. Nous avons rencontré Spareka sur le socle de cette valeur commune et nous souhaitions diffuser cette très belle initiative (c'est un de nos objectifs de mission). Comment ? Soline, membre de notre équipe a testé leur solution ! Elle a jeté son dévolu sur un bien-aimé four multifonction ayant atteint l'âge canonique de 15 ou 20 ans. Et un vieux four, ce n'est pas toujours comme un bon vin, sans entretien, il ne vieillit pas forcément bien. Celui-ci montrait quelques signes de fatigue : pyrolyse défectueuse, turbine (au fond de la moufle) à l'arrêt, puissance de chauffe raplapla et résultat, il était devenu impossible de faire le moindre scofa, la plus petite meringue ou même une innocente tarte aux pommes. Imaginez donc notre désarroi ! Alors après les chocottes de mettre les mains dans le four (ou les pieds dans le plat !) et la procrastination teintée d'excuses plus ou moins véridiques, nous nous sommes lancés dans la grande aventure de la réparation maison non sans quelques appréhensions.

Première étape : diagnostiquer la panne

Pour commencer, Spareka vous offre plusieurs possibilités :  

  • suivre le chatbot de diagnostique en ligne gratuit et répondre aux questions pas à pas ;
  • prendre rendez-vous pour une visioconférence gratuite de 10 minutes avec un réparateur ;
  • si vous voulez prendre le temps, vous pouvez aussi opter pour un rendez-vous en ligne de 30 minutes avec un réparateur.

Comme les pannes étaient multiples, nous avons opté pour la visioconférence avec Dominique, réparateur agréé Spareka, qui a diagnostiqué la panne de pyrolyse puis nous a expliqué comment réparer la panne. Suite à cette visio, nous avons reçu un email avec un lien vers la pièce à acheter pour réparer le four. C'est simple, efficace, comme on aime !

Camif a testé la réparation d'électroménager avec Spareka | Blog Camif

Deuxième étape : réparer la panne

Hop, la pièce est commandée et nous la recevons trois ou quatre jours plus tard. Et là, la pression monte : il s'agit de démonter les parties défectueuses pour les remplacer. Le système de verrouillage de la porte nous tend les bras et yapluka (comme on aime le dire chez Camif). Avec un tournevis cruciforme, le tour est joué et le four encastré reprend sa place dans la cuisine.

La pyrolyse fonctionne et le sentiment de victoire personnelle n'est pas loin !

Camif a testé la réparation d'électroménager avec Spareka | Blog Camif

💡 L'astuce du bricoleur

Pour ne pas se tromper dans les branchements, une petite photo avant de démonter est la bienvenue.

Épilogue : un four ne se laisse pas dompter si facilement

Alors qu'il nous vient des idées de recettes à tester avec le four nouvellement réparé, nous nous apercevons qu'il n'a pas dit son dernier mot : si la première panne est bien résolue, il subsiste encore un problème de chauffe. Pas de souci, nous réitérons l'opération de diagnostique par visioconférence avec Romain, réparateur agréé Spareka, qui prend tout le temps de nous expliquer les différentes manipulations à faire pour dégripper les pièces. C'est une histoire qui finit bien car après avoir remonté les pièces, le four ronronne de nouveau comme il se doit, sans même avoir à acheter de nouvelles pièces de rechange.

Spareka : que la capacitation soit en nous !

Capacitation, autonomisation, empouvoirement, même combat !

Pour bien commencer, il faut parler le même langage. La capacitation est une valeur qui nous est chère. C'est, en sciences sociales, la possibilité qui nous est donnée de gagner en autonomie pour prendre en main nos propres besoins et apprendre à y répondre par nous-même.

Spareka permet d'expérimenter ce concept concrètement et de faire de tout un chacun un super-héros du quotidien !

Osez réparer avec Spareka

Camif a testé la réparation d'électroménager avec Spareka | Blog Camif

Réparer soi-même, ça a du bon avec Spareka

Les conclusions de cette expérience sont particulièrement positives :

  • l'objectif d'auto-réparation est atteint ;
  • le personnel est d'une grande gentillesse tout en étant compétent ;
  • la commande était fluide et relativement rapide ;
  • tout est expliqué pour pouvoir réparer soi-même ;

Dominique et Romain ont fait entrer Spareka à notre Panthéon de la lutte contre l'obsolescence programmée. Avec ce système, on découvre qu'il est possible de faire plein de choses de ses dix doigts et que les seules limites sont celles que nous nous fixons. Chez Camif, pour aller plus loin dans la lutte contre l'obsolescence programmée, 73 % de nos modèles de gros électroménager sont réparables au moins 10 ans ; et même 100 % pour les appareils du groupe Seb (Calor, Rowenta, Seb, Tefal et Krups) !

La réparabilité, c'est du bon sens pour rendre notre monde plus durable en limitant le prélèvement des ressources et la production de déchets.