28 janvier 2022 - Intérieur éco-friendly

4 clés pour en finir avec l'éco-anxiété

Face aux désordres du monde, un mélange de sentiments négatifs naît en nous. Il est important de ne pas le laisser s'installer et prendre le pas sur notre bien-être. La solastalgie ou éco-anxiété est une sensibilité devant les immenses enjeux environnementaux et sociaux auxquels nous devons faire face. Mais pas question de se laisser abattre ! Chez Camif, on a musclé nos meilleurs neurones pour vous partager nos solutions et agir au bien-être de nos têtes et de la planète !

4 clés pour en finir avec l'éco-anxiété | Blog Camif
Emery Jacquillat PDG Camif

Citation de Emery,

PDG de Camif et Optimiste en chef

La meilleure clé pour ne pas se laisser entraîner dans l'éco-anxiété est le passage à l'action. L'action, sous toutes ses formes : renoncer pour s'aligner, trouver du plaisir à expérimenter, sortir de sa zone de confort, faire moins et mieux. Nous sommes la première génération à avoir pris conscience du lien entre les dérèglements du climat, de la biodiversité et nos modes de vie, de consommation, de production. Et nous sommes également la dernière génération à pouvoir agir avant que tout nous échappe. Chacun peut agir, à son échelle, dans sa vie personnelle comme dans son entreprise. On est tous acteur des changements que l'on veut voir dans le monde !

Mais c'est quoi l'éco-anxiété ou solastalgie ?

Devant ce monde incertain, face à l'effondrement de la biodiversité, aux enjeux climatiques et aux injustices sociales, il n'est pas rare de sentir naître en soi un ensemble de sentiments négatifs : tristesse, peur, dégoût, impuissance (ou sidération) ou encore colère. On va alors parler de solastalgie ou éco-anxiété. Ce n'est pas une pathologie mais une sensibilité au monde précise le Médecin Alice Desbiolles. Cependant, ces émotions, si elles ne sont pas reconnues peuvent mener à un mal-être bien plus grand : insomnie, troubles alimentaires, épisodes dépressifs... Pas question de les laisser s'installer !

Transformer l'éco-anxiété en actions positives !

Les émotions, d'un point de vue strictement biologique, sont un système d'alarme destiné à faire prendre conscience d'une situation et à agir en conséquence (prendre la bonne décision). Lorsque nous voyons un ours en randonnée, il est judicieux d'écouter notre peur et de mettre en place immédiatement des actions pour nous éloigner de ce danger comme actionner nos petites jambes et aller nous mettre en sécurité. C'est la « Théorie des marqueurs somatiques » développée par le Professeur de neuroscience Antonio Damasio dans son ouvrage L'erreur de Descartes. Si le danger du dérèglement climatique est bien plus abstrait pour nos pauvres striatum (cette partie du cerveau qui agit sur notre motivation dont le Docteur en neuroscience Sébastien Bohler parle si bien), il n'en est pas moins une menace. Alors hop, on écoute ces sentiments et on agit en fonction, avec raison !

4 clés pour agir durablement

1. Lâchez prise

Le poids du monde ne repose pas sur vos épaules. Bien-sûr cela semble logique. Et pourtant, il est essentiel de bien se rappeler que nous ne pouvons pas agir sur tout et que si déjà, nous agissons sur ce qui est à notre portée, nous serons disposés à nous libérer plus facilement de cette pression. Lâcher prise, accepter, voir en face et ne pas s'arrêter sur ce que nous ne pouvons pas actionner, voici le secret pour ne pas se laisser submerger par l'éco-anxiété. Les enjeux climatiques actuels provoquent de la peur, de la tristesse, de l'angoisse et c'est normal ! Si chaque action a un impact, vous ne pouvez pas pour autant endosser les responsabilités de ce qui vous dépasse.

4 clés pour en finir avec l'éco-anxiété | Blog Camif

2. Faites de la nature votre alliée

La nature reconfigure notre façon de capter les signaux qui nous entourent : moins de bruits de moteurs, plus de lumière, un regard qui s'adapte sur une plus grande distance, le murmure du vent ou le tumulte des vagues, le bruissement des feuilles ou le zonzonnement des insectes… Chaque élément reconnecte l'Humain à sa condition primitive. Elle nous offre également une autre temporalité. Lorsque nous marchons sur les chemins, lorsque nous randonnons en montagne, nous prenons le temps de découvrir pas après pas ce qui nous entoure. Nous nous ancrons dans le présent. Et cerise sur le gâteau, passer plus de temps en plein-air permet de renforcer les défenses immunitaires ! Cet état est à envisager comme une prémisse méditative au passage à l'action.

3. Passez à l'action !

Afin que les idées noires ne soient pas des empêcheuses de tourner en rond, vous devez pouvoir agir. Le neuropsychiatre Boris Cyrulnik, pose ainsi les bases du processus de résilience : pour se reconstruire après un traumatisme il est essentiel d'entrer en mouvement et de s'engager dans la réparation de ce qui a été à l'origine de la rupture.

Construire un habitat durable

Que pouvez-vous faire chez vous, à titre individuel, pour rendre votre écosystème proche le plus résilient et limiter votre empreinte environnementale ? Voici quelques pistes qu'il vous convient d'adapter selon votre envie et votre sensibilité :

 4 clés pour en finir avec l'éco-anxiété | Blog Camif

Donner du sens à son travail

Chez Camif, nous avons fait le choix de devenir une entreprise à mission. Cela implique de repenser nos actions au quotidien et de placer les enjeux environnementaux et sociétaux au même niveau que les enjeux financiers. Le métier que nous exerçons contribue à redonner du sens au quotidien de chacun de nos collabor'acteur.

Informer, sensibiliser, trouver des solutions pour limiter la surconsommation, limiter les emballages, réduire notre empreinte numérique, proposer des produits qui ne remettent pas en cause la santé humaine, imaginer une circularité des produits en les éco-concevant...

toutes ces actions nous mettent en joie jour après jour !

 4 clés pour en finir avec l'éco-anxiété | Blog Camif

Produire sans appauvrir

Parce que la surproduction d'objets à usage unique ou presque est un fléau, il faut repenser la production sous l'angle de la durabilité. Camif fait appel à des artisans, des entreprises du patrimoine vivant, des fabricants de produits conçus localement pour durer toute une vie. Ils portent l'amour du travail bien fait à un degré inégalé.

  • la Manufacture de Digoin a su pérenniser un savoir-faire en voie de disparition ;
  • Secondly a trouvé une seconde vie aux matelas ;
  • Tolix perpétue une connaissance du travail du métal ;
  • Garnier Tiebaut porte haut les couleurs de l'expertise textile française.
4 clés pour en finir avec l'éco-anxiété | Blog Camif

4. Partagez, écoutez, embrassez

La clé ultime est celle du lien ! Retrouver la confiance en soi et en l'avenir passe très fortement par les liens que nous créons avec notre entourage, nos voisins, nos amis, notre famille et notre communauté. Ainsi l'enfer n'est pas l'autre mais l'entre-soi-même.

L'espérance naît dans le mouvement

Imaginez quel serait le monde dans lequel vous souhaitez vivre et plutôt que de rester sur une espérance passive ou dans l'attente vaine, agissez maintenant et colorez ce monde à vos couleurs. Vivez la vie de vos rêves aujourd'hui !